(Last Updated On: 4 octobre 2017)

Il existe trois sortes de legs :

Legs universel

En cas de legs universel, le testateur, à son décès, laisse la totalité de ses biens à une ou plusieurs personnes ou organisations. La totalité de votre patrimoine est donc distribuée. Si vous désignez plusieurs légataires universels, la succession devra être divisée en autant de parts qu’il y a de légataires. Vous pouvez également déterminer la façon dont ils répartiront ce patrimoine entre eux. Cela a pour conséquence que les légataires universels qui ont accepté la succession auront également à leur charge tous les frais et dettes éventuellement liés à la succession.

[box type=”info”] Deze formulering volstaat dan:

[/fusion_content_box][/fusion_content_boxes]

Legs à titre universel

En cas de legs à titre universel, le testateur, à son décès, laisse une partie de ses biens à une ou plusieurs personnes ou organisations. Il peut par exemple déterminer que le légataire recevra tous les biens mobiliers, un quart des biens immeubles ou 10% de la succession. Dans ce dernier cas, le légataire à titre universel devra par exemple encore payer 10% des frais éventuels liés à la succession. Cette technique est rarement utilisée.

[box type=”info”] Een voorbeeld:

[/fusion_content_box][/fusion_content_boxes]

Un legs à titre particulier

Via un legs à titre particulier, vous pouvez par exemple transmettre une somme déterminée ou un immeuble à une personne ou à une organisation particulière. Elle ne recevra cependant le bien que si vous le lui avez expressément légué.